26 Février 2019

guides

Voiture électrique d'occasion : 2019, est-ce le bon moment pour acheter ?

 

Un marché en pleine croissance

Si l’année 2018 a vu une progression constante de son parc automobile électrique, on peut penser qu’il en sera de même en 2019. En effet, sur le mois de janvier, plus de 3 500 nouveaux modèles légers électriques ont été mis en circulation. Ce qui représente une progression de +93% par rapport à janvier 2018. Dorénavant, les voitures électriques représentent 1,9 % du total du parc des véhicules légers motorisés.

En progressant doucement mais sûrement, le marché du neuf va permettre d’étendre celui de l’occasion. Aujourd’hui, l’offre s’étoffe aussi bien en quantité qu’en diversité de modèles. Certes, la Renault Zoé truste les charts avec la moitié des ventes depuis plusieurs années. Néanmoins, des modèles comme la Nissan Leaf ou ou la BMW i3 commencent à s’affirmer dans un marché encore de niche.

Graphique retraçant les 5 véhicules électriques les plus vendues en France en 2018

Avec des modèles de plus en plus variés, des batteries plus performantes et des bonus écologiques à foison, 2019 est-il le bon moment pour acheter sa voiture électrique d’occasion ?

De l’économie à l’écologie : des arguments de plus en plus nombreux

Une rentabilité à moyen terme

Qu’elles soient neuves ou d’occasion, les voitures électriques sont généralement plus chères que leurs équivalents hybrides ou thermiques. Néanmoins, UFC-Que Choisir a réalisé une étude démontrant que l’électrique devient plus rentable avec le temps.

En effet, selon l’association, au bout de 4 ans de possession, le coût total d’un véhicule électrique neuf est plus faible que celui utilisant une énergie fossile.

Dans le cas d’une voiture d’occasion, le gain de pouvoir d’achat est encore plus élevé face au diesel avec près de 940 € par an. Cela représente, “un coût total de propriété inférieur¹ de 28% pour une seconde main (5 à 9 ans)”.

¹ Le Coût Total de Propriété (CTP) est une méthode qui intègre l’ensemble des coûts supportés par les consommateurs lors de la détention d’un véhicule (assurance, carburant, financement, entretien et coûts de dépréciation)

Mais alors, comment expliquer cette différence de coût ?

Electrique VS Thermique : le courant ne passe plus

Beaucoup de paramètres entrent en jeu, mais l’un des principaux est celui du prix de l’essence qui est proportionnellement plus élevé que celui de l’électricité. Ci-dessous, nous avons examiné deux modèles de chez Renault :

  • la Clio 4 avec une consommation moyenne de 5L/100 km
  • la Zoé avec une consommation (haute) de 15 kWh/100 km.

En confrontant les données de manière très brute, on distingue une différence de coût entre l’essence et l’électrique non négligeable. Lorsqu'on s’abstient d'utiliser l'énergie thermique, l'équation est simple. Plus le nombre de kilomètres est élevé, plus l’économie réalisée est importante.

Jusqu’à 50% de frais d’assurance en mois

En achetant un véhicule électrique, vous faites également le choix d’opter pour une conduite davantage citadine, avec des trajets plus courts. Résultat, de nombreuses études ont montré que le nombre d’accidents était moindre en véhicule électrique. C’est pour cela que certains assureurs proposent d’adapter les primes à votre type de véhicule. Par exemple, AXA propose 30% de réduction sur l’assurance auto en cas d’utilisation d’une voiture électrique.

Si vous roulez peu, il est fortement conseillé de s’assurer au kilomètre pour réduire encore davantage votre cotisation. Néanmoins, pensez à vérifier si votre batterie est bien assurée et sous garantie, le risque zéro n’existe pas. Une assistance dépannage peut alors être utile en cas de panne électrique.

*Entretien : Ne passez plus par la case garage*

Un autre aspect joue en la faveur du VE, en effet, son entretien coûte moins cher sur le long terme. Pourquoi cela ? Simplement, car les voitures électriques sont des véhicules plus simples que les thermiques. De ce fait, l’électronique remplace une bonne partie de la mécanique. Dites au revoir aux vidanges, problèmes de bougies, embrayages, et autres courroies de distribution. En réduisant le nombre de ces pièces détachées, en modifiant leur fonctionnement, l’usure du véhicule se fera moins sentir.

De manière générale, il faudra prendre soin du reste des pièces de la même manière qu’avec n’importe quel autre véhicule. Néanmoins, lors de chaque freinage, une partie de l’énergie est récupérée par le système d’alimentation de la voiture. Ainsi, plaquettes de frein et tambours s’usent moins vite, permettant de les conserver plus longtemps avant de devoir les changer.

Un confort sans égal

Nous pouvons passer plusieurs heures par semaine sur la route, c’est pourquoi il est important de prendre en compte le confort de notre habitacle. Grâce à son moteur silencieux, la voiture électrique apporte un bien-être supplémentaire au conducteur, mais également aux passagers présents. Plus besoin de tendre l’oreille pour participer à une conversation lors d’un covoiturage à plusieurs, ni même de mettre le volume à fond pour écouter sa musique préférée. L’absence de vibrations et de bruits parasites apporte une sérénité en plus, ce qui améliore votre conduite.

Écologie : l’émission est finie !

Se déplacer tout en réduisant au maximum notre impact écologique est devenu un argument majeur des ventes de voitures électriques. Pour cause, si la production des batteries n’est pas 100% verte, elle est malgré tout plus saine pour l’environnement et notamment dans les villes. Finies les émissions de CO² et les fumées de particules. Faites place à un air plus frais. L’électrique permet également de réduire notre dépendance aux énergies fossiles.

En 2018, le gouvernement Autrichien a décidé de prendre des mesures lorsque l’air atteint un niveau de pollution élevé. Comment ? En décidant que les voitures électriques ne seraient plus concernées par les limitations de vitesse lors des pics de pollution.

Conduisez sur la route de la facilité

Les voitures électriques se conduisent comme les autres véhicules automatiques. Ici, pas d’embrayage mais seulement deux pédales (une pour accélérer et l’autre pour freiner). Pour reculer, c’est une simple manette qui remplace l’habituelle boîte de vitesses. Certains modèles de VE émettent un son léger lors de la manoeuvre pour avertir les piétons.

D’autres améliorations permettent d’optimiser le couple moteur dès 0 km/h. Vous constaterez alors des accélérations plus franches au démarrage par rapport aux véhicules thermiques.

On voit également fleurir de plus en plus de places de parking réservées uniquement aux propriétaires de voitures électriques. C’est le cas de centres commerciaux qui proposent des places avec bornes rechargeables gratuites.

Bonus écologique : jusqu’à 7 500 € de prime à la conversion

Depuis plusieurs années maintenant, le gouvernement met en place la prime à la conversion. Elle s’active lors d’un achat d’un véhicule plus vert en échange de la mise au rebut d’un vieux véhicule.

Lors d’un achat d’une voiture électrique d’occasion, vous obtenez une prime de 1 000 € pour un foyer imposable. La prime est de 2 500€ pour un foyer non imposable.

Afin d’être éligible à cette offre, il faut que votre véhicule corresponde à un de ces critères :

  • Ménage imposable : Véhicule diesel immatriculé avant 2001
  • Ménage non imposable : Véhicule diesel immatriculé avant 2006
  • Tous les ménages : Véhicule essence immatriculé avant 1997

Depuis le 1 janvier 2019, le gouvernement propose même une super prime de 5 000 € pour inciter les français à rouler plus propre. Pour cela il faut répondre à un de ces critères :

  • Avoir un revenu fiscal par part <6 300 € pour les ménages les plus modestes
  • Habiter à plus de 30 km de leur lieu de travail pour les ménages non imposables
  • Faire plus de 12 000 km/an pour des trajets professionnels avec un véhicule personnel, pour les ménages non imposables

Les voitures électriques peinent à embrayer

Si les véhicules électriques disposent d’énormément d’arguments en leur faveur, il n’en reste pas moins que certains éléments peuvent encore être un frein à l’achat pour beaucoup d’utilisateurs

Le coût à l’achat

Comme nous l’avons mentionné précédemment, le coût d’acquisition d’une voiture électrique d’occasion est encore trop supérieur par rapport aux modèles équivalents en essence ou en diesel. Dans certains cas, ce prix peut doubler, voire même tripler.

Des distances trop courtes -  Autonomie

Vous faites partie de ceux qui parcourent plusieurs centaines de kilomètres chaque semaine ? Alors, on ne peut que vous conseiller de bien réfléchir à votre achat. Il en est de même si vous prévoyez de réaliser régulièrement de très longs trajets dépassant les 200 km.

Il est vrai que les batteries sont de plus en plus performantes et que certains modèles atteignent les 600 km. Seulement, l’autonomie de la plupart des véhicules électriques du parc automobile actuel ne dépasse que très rarement les 300 km. Et cela s’avère d’autant plus vrai si vous n’optez pas pour une citadine ou une compacte.

Dès lors, vos trajets les plus longs devront se préparer un peu plus à l’avance pour vérifier les emplacements des bornes de recharge.

La batterie électrique

Achat intégral ou abonnement mensuel ?

Lorsque vous acquérez une voiture électrique d’occasion, deux choix s’offrent à vous :

  • soit le prix de la batterie est inclus dans l’achat du véhicule et vous appartient
  • soit vous la louez par un système d’abonnement mensuel.

Dans les deux cas, cela ajoute des frais supplémentaires qui sont loin d’être négligeables :

  • de 6000 € à 8000 € pour un achat dit “intégral”
  • de 70 € à 130 € par mois pour la location de batterie

L’autre inconvénient d’un abonnement réside dans le contrat de location de batterie, qui peut freiner l’acheteur lors de la revente du véhicule. Néanmoins, cela reste actuellement la solution la moins chère et la plus sûre. En effet, de nombreux constructeurs proposent de remplacer gratuitement la batterie si celle-ci ne délivre plus autant d’énergie qu’initialement. 

Le temps de charge d’une voiture électrique

Le temps de charge dépend de deux paramètres : la capacité de la batterie (kWh) et la puissance délivrée (kW). En rechargeant depuis chez vous avec un courant domestique (230V), il faudra compter en moyenne 10h. Si cela est trop long pour vous, vous pouvez faire l’acquisition d’une “Wall Box”, une borne de recharge qui divise par deux le temps de charge. Pour cela, il faudra encore débourser une petite somme (entre 600 € et 1000 €) et y ajouter des frais d’installation.

Dans le cas où vous êtes locataire, vous devrez prendre contact avec votre propriétaire afin de réaliser les travaux, qui peuvent être encore plus coûteux si vous êtes en appartement.

Exemple ici avec la Renault Zoé ZE40 (moteur Q90) pour laquelle une charge de 15% à 100% nécessite près de 26h en passant par une prise domestique.

Le lithium n’aime pas l’hiver

Lorsque les températures baissent, les performances des batteries diminuent fortement. En effet, la technologie lithium, utilisée dans nos smartphones, n’est pas adaptée au froid. Et qui dit froid, dit chauffage. C’est la somme de toutes ces variables qui va réduire l’autonomie.

Lorsque la température passe de plusieurs degrés sous le zéro, la batterie peut perdre près de la moitié de sa performance, un élément à prendre en compte si vous habitez une région peu tempérée. Il faudra donc penser à l’éco-conduite pour économiser des kilomètres précieux.

La revente d’occasion est en phase d’embrayage

Il est difficile d’appréhender un marché jeune comme celui de la voiture électrique d’occasion. Que savons-nous des batteries et leur durée dans le temps ? Sera-t-il possible de rouler avec une Zoé de 2012 même dans 20 ans ? Pourrons-nous trouver de nouvelles batteries qui s’adapteront aux modèles anciens ? Ces inconnues ne nous permettent pas, à ce jour, de dire s’il faut viser un achat à court, moyen ou long terme.

Attention, silence… ça roule !

On ne peut pas à proprement d’un effet purement négatif, mais plutôt d’une conséquence à laquelle on ne pense pas toujours. Effectivement, en devenant silencieux, votre véhicule sera naturellement moins audible par les piétons ou les cyclistes. Il faudra donc redoubler de vigilance, notamment sur les passages cloutés à risques ou les routes étroites.

L’électrique : un secteur qui ne lâche pas prise

Il est important de savoir que comme toute technologie nouvelle, les progrès sont constants. On peut imaginer, à terme, voir arriver sur le marché des batteries avec une autonomie plus longue pouvant permettre d’atteindre 1000 km en une seule charge. Comme sur le marché des smartphones avec les Quick Charge, il sera de plus en plus simple de recharger une voiture en quelques minutes même de chez soi. Les nouveaux modèles de 2019 sont prometteurs et vont vraiment dans le sens de la rapidité

Comment bien choisir ?

Si chaque véhicule doit convenir à son conducteur ou sa conductrice, cela est encore plus vrai pour les voitures électriques. Pour choisir votre modèle, il faut commencer par prioriser vos besoins et bien réfléchir à la manière dont vous allez utiliser votre nouveau bolide.

Les citadines

Vous vivez en ville et vos déplacements se limitent au simple trajet domicile-travail ? Alors vous êtes dans la catégorie de ceux qui ont le plus de choix à leur disposition.

Commençons par la Renault Zoé, qui est la figure de proue des voitures électriques. C’est elle qui domine le marché par son omniprésence, que ce soit dans le parc automobile (50% du marché), dans les publicités ou même sur les petites annonces. Il existe de nombreux modèles qui se distinguent notamment par le choix du moteur, qui diffèrent selon vos besoins de conduite. R75, R90 pour les trajets courts domicile-travail et Q90 (comprenez Q pour “Quick”) pour une conduite autoroutière, du fait de sa charge accélérée sur les bornes rapides.

Mais il existe de nombreux autres modèles de citadines électriques d’occasion. Parmi les principaux, on y retrouve la BMW i3, la Peugeot Ion, la Smart FourTwo, la Citroën C-Zero ou encore la Renault Twizy.

Les berlines compactes

A mi-chemin entre citadines et routières, les berlines compactes vous offrent espace, confort et performances à moindre coût.

Le modèle phare de cette gamme est sans conteste la Nissan Leaf, qui représente 10% du marché à elle-seule. Le nouveau modèle dispose de la fonction ePedal, qui permet de ne conduire qu’avec la seule pédale d’accélération. Une innovation que ne permettraient pas les voitures thermiques.

D’autres modèles arrivent également sur le marché de l’occasion avec notamment la Volkswagen e-Golf ou encore la Hyundai IONIQ (qui existe également en hybride). 

Les autres modèles

Les SUV et autres crossover commencent également à se faire une place sur le marché électrique. Ce sont principalement les constructeurs asiatiques qui dominent les ventes. C’est le cas par exemple de Kia, avec ses modèles Soul et e-NIRO ou du KONA de chez Hyundai.

L’offre de berlines routières est encore trop peu fournie à ce jour. Seule une voiture sort vraiment du lot, il s’agit Tesla Model-S d’Elon Musk.

Terminons avec les utilitaires en mettant en avant trois des modèles les plus vendus. A savoir le Peugeot Partner, la Citroën Berlingo et le Renault Kangoo. Alors que ce dernier est en tête des ventes chez les voitures neuves en 2019 (source AVERE-France), le modèle de Peugeot, lui, se classe parmi les 10 meilleures ventes de voitures électriques d’occasion.

Où acheter une voiture d’occasion ?

Vous avez déjà une petite idée d’un modèle qui pourrait vous convenir mais vous ne savez pas par où commencer ? A moins que vous ayez beaucoup de temps devant vous, votre zone de recherche sera probablement limitée. En effet, si vous trouvez la perle rare à 500 km de votre domicile, pensez que vous devrez sûrement vous arrêter pour recharger votre voiture.

Et si vous n'avez pas le temps confiez-nous votre recherche automobile, ensemble nous définirons vos besoins et vous accompagnerons dans la quête de votre véhicule idéal ! ;)

Nos autres guides
illustration de l'article La vignette Crit’air, qu’est-ce que c’est ? La vignette Crit’air, qu’est-ce que c’est ?   C’est un certificat se présentant sous la fo illustration de l'article Le point sur les garanties Le point sur les garanties Encore une fois, gardez tout (annonce, facture, bon de livraison...) car pour bénéficier d'une garantie, vous devez fournir au vendeur illustration de l'article Les documents à obtenir Les documents à obtenir Documents à obtenir avant l'achat : Le procès-verbal du contrôle technique : illustration de l'article Car-Expresso est lauréat du concours Coup de Pouce ! Car-Expresso est lauréat du concours Coup de Pouce ! Car-Expresso monte sur le podium et est lauréat du Concours Coup de Pouce ! illustration de l'article <strong>Bien évaluer</strong> le véhicule Bien évaluer le véhicule Avant de faire votre choix, un premier conseil simple, ne vous précipitez pas sur le premier véhicule. illustration de l'article Définir le <strong>bon véhicule</strong> Définir le bon véhicule Il n'existe malheureusement pas de recette miracle pour définir quel véhicule vous serait le plus adapté.